Rechercher
  • Cecile Roubaud

Tissus Yang (muscles) et Tissus Yin (tissus conjonctifs)

2 TISSUS DIFFERENTS, UN YOGA ADAPTE



Yoga dynamique ou Yin yoga quel yoga choisir?

En médecine traditionnelle chinoise on différencie ce qu’on appelle les tissus Yang, les muscles principalement, des Tissus Yin. Ce sont les tissus profonds ou conjonctifs à savoir : les articulations, les tendons, les ligaments et les fascias. Il est intéressant de faire la distinction entre ces deux types de tissus qui sont très différents en terme d’élasticité. En effet les tissus Yang sont situés plus en surface du corps et sont plus souples. Les tissus Yin sont plus en profondeur et plus rigides. Une étude américaine a souligné qu’un muscle peut être étiré jusqu’à 50 à 67% de sa taille initiale sans être endommagé, alors que les tendons et ligaments jusqu’à 4% uniquement (* « The Science of Flexibility » Alter )! De ce fait pour ne pas endommager les tissus, et même les consolider, le mouvement devra être adapté à leur nature.


Les tissus Yang ont besoin de mouvements répétitifs et dynamiques pour se renforcer, c’est pour cela que si vous voulez développer la force musculaire de vos bras, soulevez des poids dans une salle de gym est un très bon moyen. Pour les yogis, vous pouvez pratiquer la posture de « chaturanga » de nombreuses fois dans votre pratique (la posture qui s’apparente à faire des pompes) et cela aura le même effet. Les tissus Yin, eux, ont besoin de mouvements lents et doux. Avez-vous porté un appareil dentaire ? Pour changer la place des dents il faut de nombreux mois avec un appareil que l’on resserre petit à petit. Si on ne respecte pas la nature des tissus, on se blesse… Un exemple courant pour les personnes qui vivent à la montagne est la déchirure des ligaments croisés du genou qui arrive lorsqu’on fait une chute à ski, il y a alors un mouvement brusque sur un tissu yin dont la nature est la lenteur.

De nos jours les yogas posturaux, que je nommerai «Yang Yoga », ont pour objectif physique de renforcer les muscles. Le Yin Yoga, lui, va cibler le renforcement, et le maintien de la bonne santé des tissus profonds.

Présentation des tissus Yin

Les tissus « Yin » correspondent aux tissus conjonctifs, ce sont ceux situés en profondeur du corps. On comprend leur rôle quand on pense à leur désignation en anglais « connective tissues », c’est-à-dire ce sont les tissus qui permettent de connecter différentes parties du corps ensemble. Ce sont les articulations, les tendons, les ligaments et les fascias. Dans la réalité, on ne peut pas clairement couper ces trois éléments. C’est plutôt l’os qui devient un tendon, qui ensuite, devient un muscle. Néanmoins cette séparation schématique permet de comprendre ce que sont les tissus Yin.

Voilà quelques lignes pour mieux connaître ces tissus qui vont nous intéresser en Yin Yoga.

- Les os des articulations, sont composés de sels minéraux et de collagène. Ils ne sont pas aussi rigides qu’on pourrait se l’imaginer. Ils ressemblent, quand ils sont sains, à de jeunes branches qui ne se cassent pas facilement.

- Les tendons et les ligaments sont majoritairement composés de la protéine de collagène type I et de fibres élastiques dont la proportion varie. La différence provient essentiellement que les tendons relient des os à des muscles et les ligaments des os avec des os.

Les fascias ont été longtemps ignorés par les scientifiques. Ce n’est qu’au début du 20ème siècle qu’on reconnaît leur rôle essentiel dans le mouvement et aussi comme des tissus qui conservent nos mémoires émotionnelles. Ce serait aussi dans les fascias que circuleraient les méridiens d’énergie de la médecine traditionnelle chinoise. Ils sont composés principalement de collagène et de fibres élastiques, ainsi que de fluides extra cellulaires qui entourent nos cellules